1. Espace élèves
  2. Archives des actualités
  3. Décès de Vincent MERLE

Décès de Vincent MERLE

Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et expert reconnu des questions d’orientation, de formation tout au long de la vie et d’emploi, Vincent Merle a participé à la création et au lancement du dispositif de validation des acquis de l’expérience (VAE), à la mise en place de la Commission nationale de certification professionnelle (CNCP) et du Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Il a notamment exercé les fonctions de directeur des études et des statistiques de l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) et de directeur adjoint puis directeur du Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Cereq) avant d’être nommé directeur de cabinet de Nicole Péry, secrétaire d’État aux droits des femmes et à la formation professionnelle. Depuis 2003, Vincent Merle était professeur du Cnam, titulaire de la chaire Travail, emploi et acquisitions professionnelles, et depuis 2011, responsable de l’équipe pédagogique Métiers de la formation (département Travail, orientation, formation). Au sein de l’établissement, il a notamment piloté le dispositif de professionnalisation par l’alternance des étudiants diplômé de lettres et sciences humaines (Elsa), et dirigé l’École Vaucanson ainsi que l’Institut Management, compétences, validation des acquis (MCVA). Il était par ailleurs membre suppléant du Conseil d’administration du Cnam et président de l'association nationale des Carif Oref. Parallèlement, Vincent Merle a assumé des fonctions d’enseignement sur les questions du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle (Université de Paris I, IEP, Université de Paris Dauphine, ENA). Il est également l’auteur de nombreux articles et de rapports sur ces questions et a été expert dans plusieurs organismes internationaux (BIT, OCDE, Commission européenne).

Christian FORESTIER, Administrateur Général du CNAM

Source


Michel Sapin a appris ce matin avec une profonde tristesse le décès de Vincent Merle. Ses pensées vont tout d’abord à sa famille et à ses proches auxquels et tient à exprimer tout son soutien.
Vincent Merle était en France un acteur éminent et incontournable de la formation professionnelle. Après avoir consacré de nombreuses années à des travaux d’études sur l’emploi et la formation au sein de différents organismes tels que l’ANPE, le Commissariat général au Plan ou le Centre d’études et de recherche sur les qualifications, il avait dirigé entre 1998 et 2002 le cabinet de Nicole Pery, secrétaire d’Etat aux droits des femmes et à la formation professionnelle au sein du gouvernement de Lionel Jospin. A cette occasion il avait notamment porté la création de la "validation des acquis de l’expérience", formidable outil de promotion professionnelle qui permet chaque année à plus de 30 000 de nos concitoyens d’accéder à la qualification par une voie différente. Il avait, chevillée au corps, la conviction que la formation professionnelle peut changer la vie. En juillet dernier, il animait avec talent aux côtés de Thierry Repentin et de moi-même la table ronde de la Grande conférence sociale consacrée au développement des compétences. Son expérience, sa clairvoyance, et son esprit d’innovation nous manqueront pour construire la réforme à venir de cette politique publique.

Michel SAPIN, Ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social

Source


C’est avec une profonde tristesse que nous apprenons la disparition de Vincent Merle. Expert reconnu du marché du travail et de la formation tout au long de la vie, véritable inventeur social, Vincent Merle était resté proche du terrain afin d’analyser et de répondre au mieux aux enjeux réels du secteur. Précurseur en matière de formation tout au long de la vie, il a contribué à imaginer et mettre en œuvre des dispositifs innovants et ambitieux comme la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). Ancien directeur de cabinet de Nicole Péry au secrétariat d’Etat aux droits des femmes et à la formation professionnelle de 1998 à 2002, il avait également dirigé le Centre d’études et de recherches sur les qualifications. Vincent Merle manquera cruellement dans le paysage de la formation professionnelle et du travail. Au nom du Parti socialiste et en mon nom propre, j’adresse mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Pascale GÉRARD, Secrétaire nationale à la formation professionnelle et à l'apprentissage

Source