1. Espace élèves
  2. Démarches administratives
  3. Expérience professionnelle et stage

Expérience professionnelle et stage

La délivrance des diplômes Cnam est soumise à des exigences d’expérience professionnelle dans la spécialité du diplôme. Si l’activité professionnelle ne correspond pas, en nature et en niveau, à la spécialité du diplôme préparé, il faut pouvoir justifier d’un stage (dont la durée varie en fonction du diplôme - voir ci-dessous) avec la remise d’un rapport présentant les travaux réalisés.

 Les titres du répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)

Les diplômes de niveau III (Bac+1/Bac+2)

Justifier de 2 ans d’expérience dans le domaine ou de 3 ans hors domaine ; dans ce cas, un stage de 3 mois est exigé.

Les diplômes de niveau II (Bac+3/Bac+4)

Justifier de 2 ans d’expérience dans le domaine ou de 3 ans hors domaine ; dans ce cas, un stage de 3 à 6 mois est exigé.

Les licences

Parcours complet L1, L2, L3

Justifier de 3 ans d’expérience professionnelle, dont 1 an dans la spécialité à un niveau correspondant au diplôme. Si l’expérience est hors spécialité, un stage de 6 mois dans la spécialité sera exigé.

Parcours L3

Justifier d’une expérience professionnelle de 1 an dans la spécialité. Si l’expérience est hors spécialité, un stage de 6 mois sera exigé.

Pour les licences, le jury peut décider de moduler la durée sans que le stage puisse être inférieur à 3 mois. Pour cela, il faut effectuer une demande d’étude anticipée de l’expérience professionnelle (dossier administratif à retirer auprès du centre Cnam).

Le titre d'ingénieur

  • Au moment de la candidature : justifier de 2 ans d’expérience professionnelle.
  • Au moment de la soutenance du mémoire : justifier de 3 ans d’expérience professionnelle dont 2 ans dans la spécialité.

Les certificats

  • Certificats (certificat de compétence et certificat professionnel) validés par un rapport d’activité.
  • Stage professionnel de 3 mois ou expérience professionnelle pour les salariés.

Attention : une expérience professionnelle peut toutefois faire partie des critères de sélection des candidats.

Conventions de stage

Conformément à la construction des diplômes CNAM, une expérience professionnelle ou un stage peuvent être nécessaires pour valider un diplôme. Aussi, un stage ne peut avoir lieu que si le référentiel du diplôme l’exige. La durée du stage est encadrée par le référentiel du diplôme. Elle est généralement de 3 mois et parfois 6 mois.

Les stages sont très encadrés juridiquement afin de lutter contre l’emploi déguisé. Aussi, pour protéger votre employeur et vous-même, une convention de stage doit impérativement être signée préalablement au démarrage du stage. Les conventions de stage ne sont pas automatiques.

Pour faire un stage, il faut être inscrit au CNAM pendant l'année universitaire de déroulement du stage. Les stages s'effectuent en fin de cursus ; la demande de convention doit être déposée 15 jours minimum avant le début du stage, précisant les dates, le contenu du stage et l'identité du tuteur. Attention, les missions confiées doivent être en relation avec le diplôme préparé.

Le rapport d'expérience

L’expérience professionnelle dans la spécialité choisie doit faire l'objet d’un rapport d’expérience ou de stage, d’une quinzaine de pages environ, mettant en évidence l’adéquation de l’expérience avec le parcours et la spécialisation choisis.

Il doit contenir :

  • Une présentation de la totalité des expériences professionnelles acquises, aussi bien relevant du champ de la spécialité que celles hors champ, faisant apparaître les dates des périodes, une présentation succincte des emplois, postes et fonctions occupés.
  • Une présentation détaillée de quelques expériences significatives concernant le champ de la spécialité. Il importe de démontrer que l’expérience acquise correspond au contenu du diplôme dont la validation est demandée.

Il est évident que les thèmes d’expériences sont ciblés sur certains aspects et ne pourront couvrir tous les domaines d’enseignement. Des annexes peuvent compléter le rapport. Le rapport d’expérience sera examiné, en local, par un professeur de la spécialité qui soumettra une proposition d’avis. Cette proposition sera transmise, à l’occasion de la demande de diplôme, au jury national. La validation des crédits d’expérience professionnelle est subordonnée à l’obtention d’un avis argumenté et favorable.

Examen anticipé de l'expérience professionnelle

Si l’élève n’est pas certain de posséder l’expérience professionnelle requise, il est possible de déposer une demande d’examen anticipé de son expérience professionnelle même si toutes les UE nécessaires du diplôme ne sont pas acquises.

Au vu de son dossier, la commission précisera la nature et la durée du complément d’activité professionnelle que l’élève devra effectuer.

Précision : l’expérience professionnelle n’est pas obligatoire pour l’inscription aux unités d’enseignement. Par contre, si l’objectif de l’élève est l’obtention d’un diplôme ou de certains certificats, elle lui sera demandée au moment de la délivrance du diplôme.


Ce document est non contractuel, il est nécessaire de se référer aux conditions de délivrance de diplôme précisées sur le site www.cnam.fr.