1. Nos formations en alternance
  2. Alternance : Jeunes et adultes, choisir l'alternance

Alternance : Jeunes et adultes, choisir l'alternance

Pourquoi CHOISIR l’alternance ?

  • C’est la possibilité de poursuivre vos études en étant salarié et rémunéré pendant votre formation.
  • D’obtenir les mêmes diplômes que par l’enseignement classique tout en bénéficiant d’une véritable expérience professionnelle.
  • D’acquérir une expérience professionnelle qui vous permettra d’être recruté plus facilement à l’issue de votre formation.

A QUI S'ADRESSE l'alternance ?

La formation en alternance s’adresse principalement aux jeunes de moins de 30 ans ; elle repose sur un contrat de travail par lequel l’employeur s’engage à vous former dans son entreprise tout en vous permettant de suivre un enseignement organisé dans un centre de formation. 

Quels sont les différents types de CONTRAT?

1/ Le contrat d’apprentissage

Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail écrit à durée limitée (CDL) ou à durée indéterminée (CDI) entre un salarié et un employeur. Il permet à l'apprenti de suivre une formation en alternance en entreprise sous la responsabilité d'un maître d'apprentissage et en centre de formation des apprentis (CFA) pendant 6 mois à 3 ans.

Il s’adresse aux jeunes de 16 et 29 ans révolu (sauf dérogation travailleur handicapé et créateur ou repreneur d’entreprise).

Il permet d’obtenir une qualification sanctionnée par un diplôme ou un titre à finalité professionnelle enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Durée du contrat d'apprentissage : en principe de 2 années ; cette durée peut, dans certains cas dérogatoires, être inférieure (6 mois) ou supérieure (3 ans), voire 4 ans pour les travailleurs handicapés.

2/ Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail en alternance entre un employeur du secteur privé et un salarié répondant à certains critères. Il permet l'acquisition, dans le cadre de la formation continue, d'une qualification professionnelle.
Le contrat de professionnalisation doit être écrit et peut être à durée déterminée (CDD) ou à durée indéterminée (CDI).

Il s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans, aux demandeurs d’emploi et âgé de 26 ans et plus et aux bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation spécifique de solidarité (ASS), l’allocation adulte handicapé (AAH) ou d’un contrat unique d’insertion (CUI) ;

Il permet d’obtenir une qualification soit : enregistrée au RNCP (diplôme ou titre) ; reconnue dans les classifications d’une convention collective nationale de branche ; ouvrant droit à un certificat de qualification professionnelle (CQP).

Durée du contrat de professionnalisation : de 6 mois à 1 an, voire 3 ans dans certains cas.

Quelle REMUNERATION ?

Pour les contrats d'apprentissage :

Dans le cadre du contrat d’apprentissage, l’apprenti bénéficie d’une rémunération variant en fonction de son âge ; en outre, sa rémunération progresse chaque nouvelle année d’exécution de son contrat.

Le salaire minimum perçu par l’apprenti correspond à un pourcentage du Smic ou du SMC (salaire minimum conventionnel de l’emploi occupé).


Année d'exécution
du contrat

Apprenti
de moins de 18 ans

Apprenti
de 18 à 20 ans

Apprenti
de 21 à 25 ans

Apprenti
de 26 ans et plus
1ère année 27% 43% 53%* 100%*
2ème année 39% 51% 61%/* 100%*
3ème année 55% 67% 78%* 100%*

* Salaire le + élevé entre le % du Smic et le % du salaire minimum conventionnel de l’emploi occupé

Le salaire d’un apprenti n’est soumis ni aux cotisations sociales, ni à la CSG (contribution sociale généralisée), ni à la CRDS (contribution au remboursement de la dette sociale). Le salaire brut de l’apprenti est donc égal à son salaire net.

Cette rémunération bénéficie également d’une exonération d’impôt sur le revenu dans la limite du montant annuel du Smic.

Si plusieurs contrats se succèdent (entre un apprenti et le même ou un autre employeur), le salaire doit être au moins égal au minimum légal de la dernière année du précédent contrat, sauf si la rémunération prévue en fonction de l'âge est plus favorable.

Pour les contrats de professionnalisation :

Dans le cadre du contrat de professionnalisation, la rémunération varie en fonction du niveau de sa formation initiale et de son âge.

Age Inférieur au baccalauréat Egal ou supérieur au baccalauréat
Moins de 21 ans Au moins 55% du SMIC Au moins 65% du SMIC
21 ans à 25 ans révolus Au moins de 70% du SMIC Au moins 80% du SMIC
26 ans et plus Au moins le SMIC ou 85% de la rémunération minimale conventionnelle ordinaire Au moins le SMIC ou 85% de la rémunération minimale conventionnelle ordinaire

Des dispositions conventionnelles ou contractuelles peuvent prévoir une rémunération plus favorable pour le salarié.

Quels sont les avantages ?

Une formation entièrement prise en charge et rémunérée 

Vous bénéficiez à la fois d'un salaire, d'une expérience professionnelle et d'une formation dont le coût est pris en charge par l'employeur et par l'État. L'entreprise vous verse un salaire et elle s'engage à vous former à un métier avec le soutien d'un tuteur ou d'un maître d'apprentissage. Le contrat conduit dans 8 cas sur 10 à une embauche.

Vous cotisez pour votre retraite et le chômage. De plus, les revenus de l’alternance sont exonérés : vous pouvez bénéficier de l’exonération visant les apprentis à hauteur d’un SMIC annuel.

Carte d'étudiant des métiers

Cette carte permet à l’apprenti de faire valoir sur l’ensemble du territoire national la spécificité de son statut auprès des tiers ; notamment en vue d’accéder à des réductions tarifaires identiques à celles dont bénéficient les étudiants de l’enseignement supérieur.

La condition pour obtenir la carte étudiant des métiers, est de suivre formation en alternance. Il faut avoir un contrat d’apprentissage ou un contrat de professionnalisation. Les apprenants en contrat de professionnalisation doivent remplir certaines conditions :

  • avoir moins de 26 ans ;
  • faire une formation d’au moins un an ;
  • préparer une qualification enregistrée au Répertoire national des Certifications professionnelles (RNCP).

En savoir +