Les diplômes

Le Cnam propose une offre de certifications (diplômes d'état, titres habilités, diplômes d'établissement) allant du niveau Bac au Bac +5.

Diagramme des diplômes

Les diplômes LMD

Le schéma LMD (pour Licence-Master-Doctorat) s’inscrit dans le cadre de l’harmonisation européenne de l’enseignement supérieur, laquelle vise à favoriser la mobilité des élèves, la construction de parcours personnalisés et la lisibilité internationale des diplômes. Les licences sont des diplômes d’Etat organisés en trois années : L1, L2 et L3. Ils sont enregistrés de droit au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Leur création fait l’objet d’un arrêté d’accréditation par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

L’école d’ingénieur du Cnam (EICnam)

L’école d’ingénieurs du Cnam, l’EICnam, est une école reconnue par l’État depuis 1934 et classée n°3 au classement des meilleures écoles d'ingénieurs de France. Elle est habilitée par la Commission des Titres d’Ingénieurs (CTI), structure indépendante qui contrôle et encadre l’ensemble des formations d’ingénieurs en France depuis 1934. L’Ecole d’Ingénieur du Cnam diplôme 1000 ingénieurs par an.

L’accès à l’EICnam est soumis à un examen d’admission. Plus d'information

Les titres professionnels inscrits au RNCP

Les certifications professionnelles sont enregistrées au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). L’enregistrement est prononcé après la vérification de trois éléments :

  • la cohérence des référentiels avec les objectifs de la qualification visée par la certification,
  • l’opportunité de l’existence de la certification sur le marché du travail,
  • la pertinence du dispositif d’évaluation avec la VAE. Leur enregistrement fait l’objet d’une décision publiée sur le site de France Compétences.

L’inscription au RNCP est un label de qualité qui reconnaît une formation dont la valeur professionnelle a été prouvée sur les marchés de l’emploi et des entreprises. Ces titres professionnels, reconnus dans les conventions collectives, sont découpés en niveaux 5, 6 et 7 ce qui permet de les positionner par rapport à des catégories de fonction : employé-technicien, cadre spécialisé et manager, cadre dirigeant.

Les diplômes et certificats d’établissement Cnam

Ce sont des formations propres à l’établissement, qui ont des conditions d’accès et des modes d’organisation spécifiques. Il s’agit:

Les certificats professionnels

Les certificats professionnels (accès niveau Bac) s’adressent aux personnes à la recherche d’une qualification rapide ou d’une reprise d’études à caractère professionnel. Ils constituent une première étape vers l’acquisition des titres RNCP de niveau 5.

Les certificats de compétence

Les certificats de compétence (accès niveau Bac+2) permettent d’acquérir des compétences complémentaires et spécifiques. Ils constituent la plupart du temps une première étape vers l’acquisition des titres RNCP niveau 6.

Les contenus de ces formations ont été construits à partir des référentiels d’emploi et de formation des entreprises et des branches professionnelles pour s’adapter aux compétences recherchées par les entreprises.

Des modules d’enseignement spécifiques

Les unités d’enseignement (UE) à la carte et capitalisables

Ces UE permettent de bâtir un parcours modulaire et individualisé, diplômant ou non, et de progresser à son rythme. À chaque UE est affectée une valeur en crédits (en général 4 ou 6 crédits). Les crédits sont acquis après une évaluation sanctionnée par une note égale ou supérieure à la moyenne (10/20) et sont capitalisables dans le cadre d’un parcours réalisé dans une même filière du Cnam. Les crédits sont aussi transférables dans un autre établissement d’enseignement supérieur, en France ou dans un pays de l’espace européen.

L’expérience professionnelle

Les enseignements du Cnam prennent en compte les parcours individuels et s’appuient sur l’expérience professionnelle acquise dans la spécialité de la certification préparée. Cette condition ne s’applique pas aux diplômes préparés par la voie de l’apprentissage.

Les blocs de compétences éligibles au CPF

Les blocs de compétences sont inscrits dans la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale, en même temps que le compte personnel de formation (CPF). Cette loi prévoit que les formations éligibles sont sanctionnées par une certification enregistrée au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) ou une partie identifiée de certification professionnelle, classée au sein du Répertoire.

Documents à télécharger