Formations du domaine Automatisme

Niveau III

Aucune formation de niveau III
pour ce domaine

Découvrez une sélection de métiers du domaine Automatisme et les formations qui vous permettront d'y accéder :

Assistant technique d'ingénieur

Il étudie la faisabilité d’un projet, conçoit des solutions, des évolutions techniques. Il étudie ses caractéristiques et contraintes, réalise des tests et essais, analyse les résultats et détermine les mises au point...

Pour accéder à ce métier :

Chargé d'affaires

Il analyse les besoins du client en termes de faisabilité et de rentabilité. Il conçoit et élabore des solutions techniques et financières dans un cahier des charges et négocie les solutions techniques et financières. Il coordonne la réalisation de l’affaire avec les études, la production, la logistique, et détermine les ajustements nécessaires...

Pour accéder à ce métier :

Responsable qualité

Il participe à l’élaboration de la politique qualité de l’entreprise. Il en assure la gestion, la mise en place et le suivi. Il est responsable de la conception et de la mise à jour des manuels qualité. Il représente la société auprès des clients, des fournisseurs et des services officiels de contrôles...

Pour accéder à ce métier :

Ingénieur contrôle qualité

Il conçoit et décline le plan, les démarches et les actions qualité. Il élabore et fait évoluer des procédures qualité et contrôle la conformité de leur application. Il forme les personnels, analyse les données qualité et détermine les évolutions, améliorations... Il conseille et apporte un appui technique aux services, aux clients ...

Pour accéder à ce métier :

Ingénieur en automatisme industriel

Il est responsable de l’automatisation d’un procédé, d’une usine, d’une entreprise... Il conçoit et programme des automatismes ou des robots, planifie et réalise les essais et la mise en service. Il mène aussi les négociations techniques et financières...

Pour accéder à ce métier :

Ingénieur méthodes

Il étudie, met au point, définit et optimise les méthodes de fabrication et la gestion de la production. Il planifie et organise la production des différentes unités en fonction des commandes et des délais de réalisation. Il conçoit et met en place les conditions optimales d’exécution du travail et en suit le déroulement...

Pour accéder à ce métier :

Découvrez le marché de l'emploi du domaine Automatisme en région PACA :

Infos métiers

L’AUTOMATIQUE fait partie des sciences de l’ingénieur. Elle a pour fondements théoriques les mathématiques, le traitement du signal et l'informatique. L’automatique permet l’automatisation de tâches par des machines fonctionnant sans intervention humaine. Elle traite de la modélisation, de l’analyse, de la commande et de la régulation des systèmes dynamiques.

L’automatique est omniprésente dans l’industrie automobile, aéronautique, tous les secteurs de la production industrielle et plus largement dans le tissu socio-économique.

Le métier de l’automaticien s’exerce depuis la modélisation jusqu’à la mise en service de systèmes complexes en passant par les étapes de simulation, de conception et de réalisation. Il s’étend bien évidemment jusqu’à la maintenance de ces systèmes.

C’est un métier transverse dans le monde industriel. La rapidité des évolutions techniques est telle que dans ce métier, la veille technologique est permanente. Derrière cette définition générale du métier d’automaticien, se déclinent des fonctions faisant appel à des compétences dans les domaines variés que sont l’instrumentation, l’électricité, la mécanique, l’hydraulique, l’analyse fonctionnelle, les réseaux informatiques.

Le marché de l'emploi

Les métiers techniques ne connaissent pas la crise...

L’industrie lourde se voit obligée de réduire la voilure, tandis que le manque de bras perdure dans l’industrie spécialisée. Pour exemple, EDF prévoit de recruter 1.000 salariés dont 500 ingénieurs dans les domaines de l’automatisme et le contrôle commande.

L’automatisation des procédés entraine une montée du niveau des salariés du secteur : les deux tiers des techniciens sont titulaires d’un diplôme d’un niveau Bac+2 (DARES).

Source : Rapport DARES - Les métiers en 2015

Compte tenu de la pyramide des âges du métier, des embauches sont inévitables pour assurer le renouvellement de la profession dans les années à venir.

Source : Rapport AFIRM

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur fortement industrialisée (le CEA et ITER à Cadarache, la DGA à Toulon, EUROCOPTER à Marignane, les industries pétrolières, les nombreuses sociétés de service, les transports, etc.) sont génératrices d’emplois dans le domaine de l’automatique.