Formations du domaine Mécanique

Niveau III

Aucune formation de niveau III
pour ce domaine

Découvrez une sélection de métiers du domaine Mécanique et les formations qui vous permettront d'y accéder :

Chargé d'affaires

Il analyse les besoins du client en termes de faisabilité et de rentabilité. Il conçoit et élabore des solutions techniques et financières dans un cahier des charges et négocie les solutions techniques et financières. Il coordonne la réalisation de l’affaire avec les études, la production, la logistique, et détermine les ajustements nécessaires...

Pour accéder à ce métier :

Responsable d'unité de production

Il participe à la détermination des objectifs de production (coûts, délais, qualité, quantité). Il contribue à l’élaboration de la politique d’évolution des moyens de production et à l’amélioration des produits et des procédés. Il anime et dirige des équipes d’ouvriers et de techniciens et gère le budget du service...

Pour accéder à ce métier :

Responsable qualité

Il participe à l’élaboration de la politique qualité de l’entreprise. Il en assure la gestion, la mise en place et le suivi. Il est responsable de la conception et de la mise à jour des manuels qualité. Il représente la société auprès des clients, des fournisseurs et des services officiels de contrôles...

Pour accéder à ce métier :

Découvrez le marché de l'emploi du domaine Mécanique en région PACA :

Infos métiers

La MÉCANIQUE... Essentielle à tous les secteurs !

Innovante, adaptable, compétitive, la MÉCANIQUE est une science moteur de l'économie. Tous les secteurs industriels sont concernés. Il y a bien sûr l'automobile et l'aéronautique, mais pas seulement ! La construction navale, les bio-technologies, l'agroalimentaire, le médical... Autant de domaines qui ne pourraient rien faire sans les outils de la mécanique, sans les technologies développées et les produits qui en sont issues. 600.000 personnes travaillent dans une entreprise de mécanique. Ces entreprises sont ouvertes à l'international ; elles exportent une grande partie de leurs produits et prospectent activement sur les nouveaux marchés. Le secteur industriel de la mécanique recrute à tous les niveaux : ouvriers, techniciens et ingénieurs. Elle a besoin, par exemple, d'ingénieurs qui vont modéliser et simuler le comportement de mécanismes ou de pièces mécaniques dans leur environnement futur, mais aussi de responsables en production industrielle qui seront chargés de gérer les moyens humains et techniques d'un atelier ou d'un système de production, affectés à leur activité. Ils devront également être les garants du niveau de qualité, des coûts et des délais.

Le marché de l'emploi

Le secteur de la mécanique offre de très importantes perspectives de recrutement pour des postes évolutifs et de plus en plus qualifiés : pour les 10 ans à venir il est prévu de 100.000 à 136.000 recrutements par an.

Aujourd'hui les entreprises veulent embaucher du personnel qualifié et polyvalent. Les métiers de la mécanique sont par définition variés, offrent des rémunérations enviables et de réelles opportunités d'évolution.

La concurrence mondiale suppose parfois des fermetures de sites industriels à un endroit et des ouvertures à d'autres, mais impose toujours de recruter régulièrement et durablement pour rester dans la compétition. Cette compétition offre par ailleurs de réelles possibilités de carrière, tant en France qu'à l'étranger pour ceux qui ont envie de participer à l'aventure technologique et environnementale du 21e siècle.

Source : Les métiers de la mécanique ont du pep's

L'industrie PACA est forte de 178.000 emplois et génère ainsi 12 milliards d'€ de valeur ajoutée. L'activité industrielle se concentre sur Fos-sur-Mer et l'Étang de Berre, sur Rousset, autour d'ITER dans la vallée de la Durance, dans la Vallée du Rhône, dans l'agglomération toulonnaise et sur le littoral des Alpes Maritimes autour de Sophia Antipolis. Ainsi elle structure un tissu économique qui reste dominé par des PME/TPE et PMI très dynamiques.

Source : Région Provence-Alpes-Côte d'Azur