1. Formations en journée
  2. Gestion Santé

Découvrez une sélection de métiers du domaine Gestion Santé et les formations qui vous permettront d'y accéder :

Bac+1 Accompagnement professionnel personnes âgées

Les diplômés pourront être embauchés sur des missions d’accompagnement de la personne âgée dans :

  • un service de gérontologie,
  • un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendante (EHPAD ; plus 7300 en France),
  • un établissement d’hébergement pour personnes âgées (EHPA ; plus de 1300),
  • un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD ; plus de 1650),
  • une unité de soins de longue durée (USLD : environ 1000 en France),
  • un service à la personne (SAP),
  • un service d’aide et d’accompagnement à domicile (plus de 4000 SAAD),
  • un service polyvalent d’aide et de soins à domicile (SPASAD ; plus de 330 services).

Pour accéder à ce métier :

Assistant(e) aux projet et parcours de vie (APPV)

Par son champ de compétences, l'APPV soutient les familles, les aidants et/ou la personne en situation de handicap dans l’élaboration de leur projet de vie et dans leur parcours. Ainsi, il ou elle :

  • écoute et aide la famille à se projeter, à exprimer ses attentes et à élaborer le projet de vie,
  • facilite la mobilisation des ressources et des acteurs qui permettront la mise en place des accompagnements que les familles / aidants / personne en situation de handicap souhaitent, dans tous les domaines de la vie (accès au droit, éducation, aides techniques, soins, culture, sport, loisirs…),
  • se positionne comme un appui, aux côtés des personnes accompagnées, sans se substituer à elles dans l'élaboration du projet ou dans la réalisation des démarches.

Source : Askoria - activateur de solidarités

Pour accéder à ce métier :

Gestionnaire d'établissements médicaux et médico-sociaux

Les récentes « exigences qualité » des politiques publiques, l'évolution des contraintes réglementaires et financières, ainsi que la complexification de la demande sociale, constituent autant de facteurs qui nécessitent de repenser l'offre de services sanitaires et médico-sociaux.

Outre la nécessité de personnaliser et de diversifier les modes d'accompagnement, les responsables d'établissements et services sanitaires ou médico-sociaux (ESSMS) doivent aujourd'hui être en mesure d’intégrer cette reconfiguration du système en s'armant d'un idéal gestionnaire alliant efficacité et qualité des services rendus aux usagers.

Cette nouvelle donne réclame également de nouvelles compétences leur permettant d’identifier les stratégies de développement à opérer sur le territoire de santé tout en opérant les changements organisationnels qui s’imposent afin de garantir la pérennité de leur organisation.

Ce titre professionnel de niveau 7 vise à ce que les gestionnaires d'établissements médicaux et médico-sociaux puissent occuper un métier stratégique et/ou opérationnel de direction, recouvrant les compétences suivantes :
- la conception et la mise en œuvre collective du projet d'établissement ou de service,
- la gestion et l'animation des ressources humaines l'élaboration et la conduite d'une stratégie financière pérenne,
- la conception et le pilotage de la démarche qualité, et la coordination avec les institutions et les intervenants extérieurs.

Les emplois auxquels peut prétendre le gestionnaire d'établissements médicaux et médico-sociaux sont variés, en lien avec la diversité des structures de ces domaines : directeur, directeur adjoint, responsable de pôle, responsable évaluation-qualité, ressources humaines ou financier, chef de service exerçant dans des EHPA, EHPAD, MAS, structures d’hébergement, FAM, IME, ESAT, SAAD, structure HAD, hôpitaux, cliniques, ESS ...

Pour accéder à ce métier :

Découvrez le marché de l'emploi du domaine Gestion Santé en région PACA :

Infos métiers

Au cours des dix dernières années, l'exigence de qualité, l'accélération technologique, les évolutions des pathologies et les contraintes financières et réglementaires ont amené de nombreux professionnels à penser autrement les soins et la prise en charge sociale.

Les acteurs de la santé réclament des compétences nouvelles qui associent une vision globale du système de soins, une bonne maîtrise des techniques de gestion et surtout, la capacité à construire des équipes performantes sur des stratégies d'avenir.

Avec ces objectifs, le Conservatoire National des Arts et Métiers délivre un diplôme exclusif de niveau bac+5, destiné aux professionnels administratifs, techniques et soignants des structures sanitaires et sociales.

Pour tous ces professionnels, il constitue une étape importante et ouvre de nombreuses possibilités d'évolution.

Les gestionnaires d'établissements médicaux et médico-sociaux occupent à la fois un métier stratégique et opérationnel de direction de structure médicales, sanitaires et sociales et, pour bon nombre d'entre eux, reçoivent de leur conseil d'administration une délégation spécifique et réglementaire concernant :

  • la conception, la définition et la mise en oeuvre collective du projet d'établissement ou de service,
  • la gestion et l'animation des ressources humaines et des moyens matériels et financiers disponibles,
  • la coordination avec les institutions et les intervenants extérieurs,
  • l'amélioration continue des prestations et services aux personnes et aux familles

Le marché de l'emploi

Le secteur de la santé, comme bon nombre de secteurs, est soumis à des contraintes économiques. Au travers de formations en économie et en gestion de la santé, il s'agit de permettre une meilleure compréhension des mécanismes socioéconomiques dans lesquels les activités sanitaires sont insérées. Par ailleurs, c'est un secteur en développement et les besoins en cadres et cadres supérieurs vont aller croissant compte tenu, d'une part, du départ en retraite de bon nombre d'entre eux, et d'autre part de l'évolution des profils et de l'émergence de nouveaux métiers.

Devenir gestionnaire d'un établissement de santé demande aux cadres (qu'ils soient administratifs ou soignants), des compétences en économie, en gestion, mais aussi en droit, ainsi qu'une bonne connaissance du système global dans lequel il exerce. Les structures hospitalières publiques ou privées, les cabinets d'audit et de conseil spécialisés, les laboratoires pharmaceutiques, mais également les collectivités locales... offrent des perspectives de débouchés pour des économistes et des gestionnaires de ce secteur. Le secteur santé - social représente 180 000 salariés en Provence-Alpes-Côte d'Azur, soit 11,2 % de la population salariée.

Les emplois sont plutôt stables. Les salaires sont légèrement supérieurs à la moyenne des autres secteurs ; le secteur public occupe une place importante.

Dans les prochaines années, le nombre de postes à pourvoir dans le secteur santé - social devrait continuer à augmenter face à l'ampleur des besoins des populations tant en matière de soins, qu'en accompagnement social.

Source : Région Provence-Alpes-Côte d'Azur